Troisième et dernière du jour... en attendant la suite.

Toujours au jardin... où il y a vraiment de quoi faire entre l'étang, les nichoirs et les fleurs. Le nombre de butineurs est remarquable - hélas avec un peu de retard pour mes pruniers.. - Il faut que je m'y mette. Commençons par les fleurs.

Au coeur d'un grand pavot

Ancolies encore, en contrejour matinal

Iris des marais, si belle et si éphémère. Elle ne dure qu'un jour !

Etrange coléoptère butineur, la Cétoine grise

ais c'est le foisonnement des agrions et libellules qui attire mon attention. J'y passerais des heures tant les comportements spécifiques sont passionnants. A chaque espèce son vol particulier, sa façon de s'accoupler, de pondre, de défendre son territoire. Autant de minutes, rarement d'heures... à observer et shooter lorsque l'instant, attendu ou inattendu se présente.

Patience et persévérance sont les mamelles du photographe ! Les objectifs utilisés sont principalement le 80-400 mm et le 150 macro... ça fait déjà lourd !!!

 

Libellule à quatre taches, l'une des plus fréquentes et des plus faciles à photographier à cause des longues pauses à des postes réguliers

Mêmes remarques pour la Libellule déprimée

Il en est tout autrement pour la Cordulie métallique en mouvement perpétuel. Rarement immobile, elle patrouille inlassablement son domaine.

Même comportement pour le mâle de l'Anax empereur, mais la femelle s'attarde longuement à pondre dans la végétation

Pour les plus grandes, les difficultés sont diverses, mais chez les petites, les agrions, c'est tout autre chose. Comme ils pondent en couples liés, ils offrent des opportunités innombrables, en solo ou en groupes. Et surtout, ils s'accouplent en formant un coeur... on ne s'en lasse pas !

Agrions couleur de minium... romantisme facile !!!

Après quoi, c'est le rush sur les plantes-hôtes.

Idem chez les Agrions jouvencelles, les plus fréquents et les plus nombreux

Quand un couple se pose, on est à peu près certain qu''un autre le rejoint

Et souvent un troisième...

Côte à côte parfois

Ou face à face... ce qui peut créer quelques disputes et empoignades

Derrière la maison, un nichoir est occupé par un couple de Mésanges charbonnières. Les nourrissages vont bon train et les va-et-vient incessants. On ne peut qu'admirer l'énergie du couple nourricier, la quantité d'insectes apportés est extraordinaire.

 

Au début, les proies sont de petite taille

Peu à peu elles prennent de l'importance. Mâles et femelle se relaient

La fatigue se fait sentir, le plumage n'est plus très soigné

Allures de clochards... c'est la fin heureusement !

Huit jeunes en pleine forme. Prêts à l'envol, ils se lanceront dans le désordre, selon développement personnel ou audace ?

Troisième page promise envoyée... Pause jusqu'à la prochaine, mais les images sont déjà là, du moins en partie...

A bientôt