Je sais, ça va faire longtemps ! Mais, avec mes plus plates excuses, je vous en remets une couche ! J'envisage au moins trois pages d'un coup, juste pour me rattraper et m'excuser. Patience, voilà la première en précisant que les images sont présentées chronologiquement, au hasard de mes sorties - je le rappelle, je n'ai que peu de temps à consacrer à la prise de vue, soit une petite heure matin et après-midi, mes obligations de proche-aidant étant très chronophages ! Départ au 26 avril !

Pouillot véloce plein d'énergie et d'agressivité ! Il vient d'arriver

Dès leur arrivée, les migrateurs chantent pour se réserver un territoire et y accueillir les femelles - les couples se forment à leur arrivée ou déjà dans les territoires d'hivernage ! - Le chant du "compteur d'écus" semble monotone à nos oreilles, mais suffit à éloigner les mâles envahissants et attirer les femelles. Tous les pouillots, fitis, siffleurs ou de Bonelli, ont la même attitude, corps tendu et bec pointé vers le haut, mais leurs chants sont bien différents.

 

Corps redressé et rotation de la tête

Mêmes comportements pour le Rougequeue noir mâle plutôt lié au sol ou aux parois naturelles ou artificielles

La femelle, moins colorée et plus discrète, suit avec attention les démonstrations du mâle

in avril et début mai voit l'arrivée des Gobemouches noirs, en même temps que le développement des feuilles de hêtre.

Noir et blanc dans le vert tendre des premières feuilles sur fond de feuilles mortes de l'année passée

La double tache blanche du front est particulière à l'espèce, ses strophes relativement simples sont répétées sans relâche

Pause-chasse entre séries de chants

Sous un grand hêtre, j'attends impatiemment les premières orchidées. Elles ne tardent pas, dans l'ordre habituel, soit les Orchis bouffons suivies des o.mâles, et o. brûlés, alors que les boutons des Platanthères pointent déjà.

Orchis mâle

Joli bouquet d'Orchis brûlés

Contrejour sur le bouton d'une Platanthère verdâtre

Le territoire du Bruant jaune comprend un pommier en fleurs. Je l'y ai attendu longtemps ! Mais enfin....

Et enfin il s'est mis à chanter !

La surprise: pendant la prise de vue, une Fauvette à tête noire est arrivée. Après un temps d'observation, le mâle s'est mis à chanter lui aussi.

Dans le même pommier. Merci

Chez les étourneaux, on en est toujours à la construction. Le nid devrait être plein à déborder.. Bizarre !

Un couple de Faucons crécerelles a élu domicile dans un pin voisin, occupant un ancien nid de corneilles. Les teintes de la queue du mâle sont caractéristiques, on ne peut se tromper !

Arrêt au jardin. Les fougères déploient leurs frondes en crosses d'évêque. Dans l'étang, c'est le plein essor des Ményanthes ou trèfles d'eau. Pour moi, l'une des fleurs les plus élaborées. Un ouvrage délicat de découpe minutieuse

Prête au déroulage !

Epi de Ményanthe sur fond de lumières matinales sur l'étang

Chaque fleur de l'épi est une merveille !

Fin de la première page... la seconde est en oeuvre ! A tout de suite !