Reprise...

Pardon encore une fois, j'ai failli à la gageure que je m'étais imposée. Je n'arrive pas à sortir une page par semaine !!! Non parce que je n'ai rien à montrer - vous allez bien voir - mais parce que je n'en ai pas le temps. Voilà !

Printemps: retour des abeilles solitaires dans les maisonnettes posées à leur intention. Osmie cornue, très fréquente.

Abeille mellifère, "paniers" chargés de pollen de saule.

Les insectes profitent des beaux jours et de la chaleur pour récolter. Abeilles solitaires ou sociales, guêpes et diptères.... ça bouge. Vents porteurs de pollens allergènes ou de sables sahariens, on a tout vu.

Pour changer un peu, j'ai cherché à réunir le jaune et le bleu en photographiant des mésanges bleues dans des chatons de saule marsault. En triant les images m'est venue l'idée de dédier quelques-unes des meilleures aux martyrs ukrainiens en leur offrant les couleurs de leur drapeau. Idée saugrenue ???

Trop peu de jaune, mais une position intéressante

Là, c'est mieux !

Un rendez-vous annuel: la floraison des Erythrones dents de chien. Ratées l'an dernier, c'est mieux cette année puisque je suis arrivé en plein développement. Un ravissement. Et tout autour, Hépatiques et Anémones sylvies... où donner de l'objectif ???

En sous-bois ombragé; Hépatiques et Dents de chien se mélangent en teintes douces

Erythrones voisines, couleurs pastel

La reine des lieux bien exposée au soleil révélée dans toute sa beauté

Il faut tourner tout autour - dans les épines - pour apprécier toutes les possibilités. Contre-jours et bokeh...

Comment résister ?

Parlons fleurs... pour voir le mâle étourneau en apporter vers son nid. J'ai toujours pensé qu'il les offrait à sa femelle... mais c'est bien pour garnir l'intérieur du nid et attirer sa mie. - Là, tu vois comme c'est beau ? Il ne te reste plus qu'à pondre...

Bouquet de saison

Evolution des matériaux... Des mousses, tout en chantant et paradant

Les offrandes deviennent peu à peu matériaux de construction, ce qui n'empêche pas de chanter le bec plein

La femelle semble conquise...

Passage du décoratif à l'utile !

Il en faut !

Tandis que là, au-dessus... le Milan royal parcourt son territoire

Chez les chevreuils toujours présents au lever du jour, les comportements évoluent. Le brocard - encore en velours - semble plus agressif, rejetant les jeunes de l'an dernier en les harcelant. Les sauts d'évitement sont soudains et difficiles à enregistrer... ça bouge !

Matin plutôt calme

Mais la posture agressive du mâle est révélatrice... Sans trop inquiéter la jeunette....

Là, c'est plus direct !

Et ça devient plus sérieux... A suivre