Exercice de style...

 

Comme mes possibilités de déplacements sont extrêmement limitées actuellement, je dois m'astreindre à ne photographier qu'au jardin, ce qui n'est pas forcément enrichissant pour ma photothèque. Quoi que...

J'ai donc décidé de me livrer à un exercice périlleux - roulements de tambour - que voici que voilà !

 

Matin gris, neige, lumière tamisée. Le mâle, reconnaissable à la petite tache rouge à l'arrière de la tête

Les pics épeiches et mars sont réguliers et ça plusieurs fois par jour. Ils sont donc objets de toute mon attention et m'offrent des comportements et postures. variées. Dans un tronc mort, aménagé, j'ai foré des trous dans lesquels je mets divers aliments afin de les attirer, et ça marche. Creusages, utilisation d'enclumes pour décortiquer les graines, plus rarement des poursuites, le mâle dominant la femelle chez l'épeiche. Pour le mar, c'est plus difficile puisque les deux sexes sont semblables.

Avec le givre en plus, alors que le soleil hésite à percer

Cependant, en regardant les images récoltées, je suis frappé par les différences de lumières, entre brouillards du matin, soleil de fin de matinée ou contre-jours du soir. C'est pourquoi j'ai décidé de composer une page monospécifique. Il n'y en aura que pour le Pic épeiche. J'ose espérer ne pas vous choquer et que vous y trouverez quelque intérêt.

Merci pour votre aimable compassion !!!

Rencontres fréquentes avec les habitués, comme cette mésange charbonnière

Bien agrippé par ses pattes puissantes, il explore

Coup de zoom. La femelle -sans la tache rouge - utilise sa langue protractile pour explorer les fentes et goûter les mets offerts

Sans oublier d'observer et rester attentive à toute intrusion ou dérangement. Les places sont chères et très disputées !

Passage d'un rapace. Il est très loin, mais inquiète la femelle qui se fige et reste longuement immobile, branche parmi les branches. De plus, il neige !

Approche... mais les brouillard persiste, on reste dans les gris plus ou moins sales !

Plus près encore avec une légère amélioration. La météo n'est pas très encourageante.

Soleil... enfin !Les teintes s'améliorent, mais les contrastes durcissent

Le mâle, splendide ! les allemands l'appellent Buntspecht ! son oeil est nettoyé d'un coup de membrane...

Un nuage passe... juste pour constater les différences...

- Y a plus rien là-dedans...

Un coup de langue pour vérifier...

Fin d'après-midi - c'est encore tôt, mais Graitery précipite le coucher du soleil -

Contre-jour, pour souligner les contours en lumière, l'ambiance a vraiment changé.

La journée s'est écoulée... les images se sont accumulées... Ce serait fini, si...

Les possibilités des logiciels de retouche sont quasi infinies et si on décide, - comme on le faisait en laboratoire "dans le temps "- de schmierer - sic ! - c'est à dire modifier les détails en travaillant les ombres et les lumières, on obtient des images différentes... à vous de juger si elles sont plus intéressantes.

 

Trois exemples, pour voir...

Sans commentaire

Ce sera tout ! Bon amusement et merci d'avoir suivi !