Passage...

De l'automne à l'hiver il n'y a qu'un pas et il est, la plupart du temps, vite franchi. On s'attend donc à la saison froide et on s'y prépare.

Pour l'instant, gardons un oeil sur cet automne finissant mais pas encore vaincu.

Raimeux, Combe des Geais un soir...

Sur les hauteurs, l'or a déjà quitté les hêtres, seules les teintes du coucher animent les reliefs. En bas, les sous-bois rutilent au lever du soleil, derniers éclats pour profiter des feuilles mourantes.

Le contre-jour dore les feuilles encore accrochées

Le soleil monte et éclaire une dernière fois un spectacle qui s'éteindra bientôt

Durant l'attente -vaine ! - de la sortie des chamois, je m'amuse à des effets photo classiques mais toujours plaisants. Bougers et coups de zoom, comme on dit entre "initiés"... Ces effets créent une autre approche de l'image, plus picturale.

 

Vitesse lente, diaph fermé, mouvement latéral aléatoire de l'appareil. Facile...

Idem en mouvement vertical...

Mieux... ou pire, selon les goûts.... Un zo0ming brutal en vitesse lente

Même technique, à peine plus lente pour un paysage éclaté !

Il faut bien d'occuper, non ? Cependant, la réalité vraie me paraît suffisamment créative ! Premiers ou derniers rayons sur un paysage qui disparaît déjà dans l'ombre.

Dernier spot sur la clairière

L'arbre aux écus... doré par un rayon isolé

Ou bien, pour revenir au jardin, des contre-jours intéressants sur les dernières framboises, des feuilles mortes torturées sur fond coloré... il y a le choix.

Dessins de lumières

Les roseaux secs en arrière-plan m 'ont tenté !

Avantage de l'étang en fin d'après-midi: les libellules sont encore actives et animent l'ambiance de mouvements élégants. Leur maîtrise du vol est parfaite. Si parfaite que le photographe doit se concentrer pour réussir quelques images - la corbeille est richement achalandée... -

Aeschne bleue sur le même fond de roseaux

Encore elle, sur fond d'étang et feuilles accidentalles

Une femelle s'accroche à la mousse pour y déposer ses derniers oeufs. Fin de saison !

Un Sympètre strié sur des taches de lumières

Pour en finir avec les teintes automnales... passons à un dimanche après-midi, rapidement, au bord du lac, à l'heure où les parents liquident leur vieux pain pour amuser les gosses, de même que quelques vieux habitués amateurs de spectacles ornithologiques. Les Mouettes rieuses sont bien présentes, en nombre, avec quelques Goélands leucophées adultes ou juvéniles grisâtres. Les ruées sont brutales et les compétitions acharnées soulignées de cris grinçants.

Quel spectacle !

Comme je viens de recevoir un boîtier envoyé en réparation, ces mouvements et attitudes m'offrent toute une gamme de possibilités et d'essais.

C'est bon, il marche !

Pas vraiment contente de s'être fait voler son pain....

Il faut regarder partout pour ne rien rater

La moindre miette est vite avalée

Celui-là, c'est le mien !

Le jeune goéland va se poser plus loin pur échapper à la cohue