Automne: foire aux couleurs !

Quelle féerie ! Mais attention, ça ne dure pas. Un coup de gel, un coup de vent et tout part d'un seul coup ! Sales coups !

Il faut en profiter et accumuler les images en passant du grand gris matinal - rarement vu autant de brouillard chez nous !!! - aux incendies célestes des couchers de soleil en passant par les camaïeux de forêt de saison. Il y a de quoi faire sans trop se déplacer.

Teintes variées dans le gris matinal

Bien entendu, je ne peux rivaliser avec les chanceux qui jouent dans les mélèzes où brament des cerfs multicors ! Tant pis, je fais chez moi et m'en contente.

Commençons par les brumes et leurs teintes lavées créant des ambiances particulières, en forêt ou lors de rencontres fortuites avec divers animaux.

En montant... le soleil perce lentement la grisaille

A la frontière entre le gris de la vallée et les couleurs de la forêt

Les mêmes vus d'en haut !

Chant d'automne dans le matin gris

Ils sont sortis du brouillard pour traverser la route.

Puis les teintes se dévoilent, les corolles de Colchique d'automne s'ouvrent aux rares pollinisateurs

En bas, il faut patienter un peu voir clair... mais c'est bientôt parti pour un festival multicolore. Au bord de l'étang, les Sympètres, libellules de saison s'activent avec quelques Aeschnes bleues attardées. Des couples se forment pour s'activer aux dernières pontes de l'année.

Quelle palette ! Aquarelle d'un peintre inspiré ! Le Sympètre strié mâle s'active

Il se pose longuement à l'affût d'une proie ou d'une femelle attardée

L'accouplement, si particulier, sera suivi de la ponte en vol durant laquelle le couple reste lié

Les cardères à foulon dessinent des symétries

Petite et discrète, l'une des dernières fleurs de la saison, le Gaélopsis à feuilles étroites

La palette des teintes s'enrichit, se modifie, éclate ! Les dernières fleurs composent des arrière-plans superbes que révèlent les gouttelettes accrochées aux toiles d'araignées.

Dans les gorges et falaises, les spectacles sont constamment variés.

Et le soir, le ciel s'embrase inondant le jardin de couleurs incendiaires

On n'ose tenter de reconnaître les plantes du fond...

Bleus des Vendangeuses, jaunes des Hélianthes... et rouge d'un plant de Côtes de bettes

Gorges de Moutier, en fin d'après-midi

Hélianthe sur fond de soleil couchant

Au salon, les feuilles de vigne en ombres chinoises sur le store abaissé

Derniers rayons rougeoyant sur un bouquet d'Alkékenge ou lanternes japonaises bien nommées

Fin de journée !!! Merci d'être resté !