On a gagné !!!

Bon, on a gagné, d'accord, mais on ne va pas faire une fixette sur un match de foot, non ?

Alors revenons à nos moutons... ou à nos étangs puisque c'est là que va se concentrer une partie de mon temps de photo.

Maman est encore très possessive et attentive, elle surveille avec assiduité, mais ses ailes semblent la démanger

Dans l'eau d'abord.

Le colverts sont réguliers puisque la cane est accompagnée de ses deux canetons. Ils ont grandi et se présentent en ados en mal d'indépendance. Les parents sont toujours présents et attentifs, mais s'envolent fréquemment et s'éloignent, ayant vraisemblablement décidé qu'il était temps de passer à d'autres activités.

 

Quant au mâle - est-il le père ? - il s'absente beaucoup

Les canetons s'occupent à des toilettages minutieux. Hyperactifs, ils bougent beaucoup parcourant toute la surface de l'étang, passant de l'eau libre aux roselières de plus en plus fermées dans lesquelles ils disparaissent longuement. Très doués, ils s'adonnent à de longues plongées en quête de plantes nourrissantes. Pour le vol, on verra plus tard... et pour cause !

Toilette brève et sieste sur un support flottant

Baignades acrtives

Plongées

Chez les mâles adultes, on appelle cette posture le Triomphe...
Chez les jeunes... bon, mais on apprend !

 

Le voisin, Héron cendré a élevé ses jeunes et chasse, comme il se doit. Les campagnols sont toujours bien présent et bien portants !

 

Et hop ! poignardé...

Avalé...

Bon, ça c'est fait... au boulot !

Chez les plus petits, le peuple des passereaux, la plupart ont élevé une nichée, les oisillons étant bien à l'abri dans un nichoir ou une loge quelconque, alors que d'autres, ceux dont les nids sont ouverts, ont terriblement souffert des pluies et du froid et presque tous en sont à construire une deuxième nid, voire un troisième, ce qui est le cas des pies-grièches.

Les Gobemouches noirs en sont aux nourrissages. Les va-et-vient des parents sont continus vers les nichoirs mis à leur disposition

Mâles et femelles participent à égalité

Les Rougequeues à front blanc nous ont fait le plaisir de nicher après une absence de plusieurs années Leur nid est bien abrité sous un avant-toit

Le soleil met en valeur la splendeur de son plumage

La femelle, beaucoup plus discrète

Dominateur

Je ne résiste pas au plaisir de le portraiturer dans toutes ses postures

Actif !

Les Pies-grièches ont perdu leur deuxième nid et les parades et comportements de séduction on repris de plus belle. La femelle est très sympa et me laisse approcher, si près que je peux mettre en boîte des postures inhabituelles. Du mâle, je n'ai encore que quelques images, de loin, trop loin...

Toilette, en toute intimité

Et en tous sens et tous recoins. A suivre !