A la bourre !!!

Ce mois de juin restera dans les mémoires... Pluies, froid, canicules, et re-pluies.... orageuses comme jamais. On s'en souviendra.

Pour les oiseaux, les résultats sont mitigés. Certains ont pu élever leur progéniture sans gros problèmes, d'autres ont vu leurs nids - ouverts !!! - détruits et s'efforcent de remplacer. Les reconstructions, comme les comportements de couples ont repris, un peu out-of-date !!! Mais ça bosse. Pour faire le point, je vous propose, comme la dernière fois, trois pages de suite.... Au boulot !

Les poussins grandissent et sont régulièrement nourris pas les parents

Chez les Gallinules tout d'abord. Les poussins rôdent, soit en compagnie des adultes dont ils dépendent encore, soit individuellement pour les plus avancés. En fait, les différences de développement sont bien marquées et les tailles fort différentes. Les comportements de même.

 

Les plus petits, très dépendants, suivent les adultes dans tous leurs déplacements

Chaque adulte est accompagné d'un ou deux poussins, voire trois

Choix des meilleures plantes... comment se fait-il ?

Les becquées sont petites, faites d'herbes aquatiques diverses

Les plus âgés - il m'est impossible de savoir comment se sont faites les différences ! La femelle couve-t-elle dès le premier oeuf pondu ? ou bien attend-elle, comme chez les mésanges que la ponte soit complète ? - Je penche vers la première hypothèse qui explique les différences de taille et de développement. Les plus âgés, donc, savent choisir les plantes qu'ils aiment et les tirer parfois avec difficulté, hors de l'eau.

 

Les yeux souvent plus grands que le bec !!!

L'un des aînésdans la "forêt" submergée....

Ils passent beaucoup de temps à se percher sur des supports divers pour se livrer à des toilettages approfondis et minutieux. Leurs pattes sont démesurées... alors que les ailes sont encore ridiculement peu développées !

Comme un pauvre poulet déplumé....

Comme honteux s'agiter ses moignons d'ailes...

Toilettage soigneux

Pour les pattes, c'est mieux ! Pas de honte à avoir !

Il s'agit d'en prendre soin

Comportements particuliers:

Subitement les adultes se mettent à crier et parcourent l'étang en tous sens... Les poussins ont disparu, comme effacés. Que se passe-t-il ?

Il me faudra un temps d'observation pour remarquer qu'une buse variable s'est posée dans les grands arbres dominant l'étang.

Danger !

Alerte générale, l'alarme est déclenchée, les cris sont sonores et les plumes du croupion hérissées !

L'un des poussins, bien avancé puisqu'on voit que les plumes de couverture remplacent le duvet noir initial, s'est arrêté sur le tronc émergeant. Un adulte arrive et l'agresse violemment en lui pinçant la tête... et ce à plusieurs reprises. Il tente de fuir mais il est poursuivi sur plusieurs mètres. Les parents font comprendre aux plus âgés qu'il est temps de prendre son indépendance et de s'en aller !

Cruauté ? Nécessité de reprendre des forces pour une seconde nichée ? A suivre

Les plumes de couverture sont plus brunes, mue juvénile... un ado !

Agression brutale

Coups de bec....

Il tente de fuir

C'est clair... non ?
Courage, fuyons !