Un visite inattendue !

Plafond nuageux bas, brouillard dense tout autour du Grand Val, comme si un couvercle était posé sur la vallée. Les conditions sont idéales pour bloquer des migrateurs. Et c'est ce qui se passe avec une troupe de Cigognes blanches. Apparemment elles se sont arrêtées un temps pour se nourrir et sont incapables de reprendre la route - aérienne, bien entendu ! - vers le Nord. Il neige un peu, en fins flocons, la lumière est faible - pour le photographe - en cette fin d'après-midi.

Temps de pause et temps de chasse alternés sous les flocons

La prospection est systématique, lente et efficace

La proximité des bâtiments agricoles ne les effraie pas

Et même, elles savent en profiter !

Au moindre dérangement ou sans raison apparente, elles s'envolent pour se poser plus loin

Le lendemain, elles sont toujours là. Où ont-elles passé la nuit ? La neige a momentanément cessé, la lumière n'est pas nettement meilleure... Je les suis le matin, à l'envers, et l'après.-midi au droit, en alternance selon les dérangements. Elles s'habituent à ma voiture, c'est bon signe !

Presque toute la troupe y est ! A part quelques originales plus indépendantes

J'en profite pour tenter des images de vols...

De décollages

D'essors...

Parfois plus proches...

Parfois en groupes

Et parfois trop près !

Pour aller se poser un peu plus loin

Troisième jour ! Dès le matin, j'y suis ! Six individus sont posés sur un chemin agricole et se toilettent longuement. Le soleil est de la partie et révèle les détails du plumage. Un festival qui va durer plusieurs minutes. Puis elles repartent, à pattes, en quête de lombrics matinaux

Lumière idéale... avec une fine couche de neige qui diffuse

Les postures varient sans arrêts

Des poses inattendues en compositions variées

Mais trève de toilettage, il faut se nourrir ! Heureusement les proies abondent

Et hop ! une belle prise

Et encore une !

Et perchée sur fond de ciel blanc... avec possibilité de lecture de la bague... J'attends les résultats de Sempach, je vous tiendrai au courant

 

Sitôt que le soleil a chauffé l'atmosphère, les ascendances les ont incitées à s'envoler et s'élever haut dans le ciel. Rejointes par le reste de la troupe - où étaient-elles pour la nuit ? - Elles ont pris un cap est vers le Beclet, mais une barre de brouillard les a fait revenir, toujours très haut, et passer par-dessus Raimeux, plein nord !

 

Bon voyage !!! et merci.

 

A noter un déboire personnel: mon télé a refusé de faire la netteté sur les vols, pourtant dans des conditions idéales de lumière...

La poisse ! M'enfin.. j'attends la réparation !!!