Chose promise...

 

Une de rab... puisque les oiseaux étaient totalement absents de ma page d'hier, mais en peu de mots pour laisser la place aux images. Le choix a été dramatique à cause de la quantité accumulée, donc voilà une page créée dans la douleur - j'exagère à peine ! -

 

Le mâle trône en attendant de pourvoir approcher... les places sont chères

La neige tout d'abord, avec les visites à la mangeoire, fort rares à cause de la pléthore de nourritures diverses offerte par une saison 2020 particulièrement riche. Seuls les Tarins des aulnes ont été observés en quantité - mais pas chez moi ! Allez comprendre... -

Femelle, plus discrète, comme il se doit

Mais pas moins agressive !

Les faînes surtout ont donné lieu à des rassemblements de pinsons des deux espèces, mais aussi, pour d'autres, les baies gelées, donc riches en sucres, de la viorne et du troène, négligées jusqu'ici.



Solitaire, toujours... mais ubiquiste ! Il sait profiter des graines molles, en omnivore accompli.

J'ai peu vu les Verdiers. Ils ont fait quelques rares visites en maîtres de la place !

Ils étaient devenus rares... mais ils sont bien de retour, les Moineaux domestiques en plumage hivernal. Je les aime bien, mais il faut s'arrêter un peu pour admirer les bruns chauds de leur plumage

Temps d'arrêt dans la mangeoire, à l'abri de la neige mouillée et du vent. Engoncé dans sa doudoune grise...

Les grives litornes savent profiter des baies de toutes sortes dont elles squattent les buissons

Gloups !!!

La cousine Draine est souvent seule, nettement moins sociable que la Litorne

Le moindre trou dans la neige permet d'accéder aux faînes bien cachées, le Pinson des arbres, mâle, sait les trouver

Richement alimenté, il tient la forme

Dans la troupe, certains se distinguent par des couleurs chaudes... les Pinsons du Nord arrivent en troupes importantes, venus d'un dortoir lointain

Feuillle morte parmi les feuilles mortes

Bien différent de son cousin des arbres"

L'Etourneau sansonnet quant à lui, est revenu au nid habituel - fort bien situé pour la photo à partir de la voiture !!! - et tous ses comportements peuvent être suivis et enregistrés. Ils sont multiples, du chant aux parades, des toilettages à l'apport de matériaux.

Et là, une curiosité que je n'ai pas encore comprise: le mâle apporte des écorces ou des herbes sèches... et la femelle, peu après, les sort du nid pour les rejeter, quitte à revenir elle-aussi avec des becquées que le mâle va re-sortir aussitôt...

J'y passe des heures....

Ses strophes sont un agglomérat de bruits divers, de bredouillis et d'imitations... un pot-pourri varié à l'infini

Au comble de l'excitation, il bat des ailes et ébouriffe son plumage. Il ne se sent plus, comme on dit chez nous !

Les éléments et matériaux composant le nid sont très variés, mousses écorces, herbes sèches...

La femelle semble ne pas apprécier et rejette certains éléments

Elle sait s'imposer... une femelle, quoi !

A suivre... ça ne va pas s'arrêter là