Re-canicule...

C'est reparti pour des extrêmes proches de 40 degrés ! Et toujours pas de pluie !

Grave tout ça ! Les pâturages sont secs, voire hyper-secs, les sapins et hêtres souffrent. Je ne parle pas des framboises minuscules et durcies sur des plants desséchés et des mûres jusqu'ici prometteuses, mais qu'il faut s'attendre à voir diminuer... Gare aux confitures !

Au jardin, on peut lutter en arrosant même avec parcimonie, mais ailleurs, on sent comme l'annonce d'une catastrophe. Espérons que....

Pourtant, il y a toujours à faire pour celui qui veut bien regarder et chercher des sujets photo.

En voilà quelques-uns, au hasard des rencontres.

Les rougequeues noirs ados sont de sortie.

Au jardin, les raisinelets -comme on dit chez nous ! - sont rutilants. Les arbustes bien achalandés attirent les familles de Rougequeues noirs. Les jeunes, de taille adulte, mais au plumage "écaillé", dont le bec est encore marqué de jaune à la commissure, ne sont guère farouches et se laissent portraiturer sans difficultés. Ils chassent à terre, dans le feuillage des légumes et de temps à autre dégustent une baie, au passage. Ils ont les yeux plus gros que le bec et peinent à avaler d'un coup. Parfois, ils renoncent et laissent tomber, d'autres fois ils se posent et dégustent maladroitement cette balle récalcitrante.

La patience, une fois de plus, est de rigueur, - pour le photographe, s'entend !-

 

Bien mûrs !

Approche, un peu maladroite, en déséquilibre sur une ficelle !

Temps d'observation

Repérage...

- ça y est, je l'ai eue !

Dégustation... si possible !

Acrobaties, parfois...

C'est bon !

Passage en forêt.

Dans le sous-bois, les épipactis ont fleuri. Ce sont des orchidées tardives qui passent souvent inaperçues. Pourtant elles méritent une approche et se révèlent superbes.

J'ai un faible, je dois l'avouer, pour la Belladone. Ses baies sont aisément reconnaissables, mais ses fleurs sont moins connues. Discrètes, elles n'ont pas de teintes agressives, mais n'en sont pas moins belles !

Epipactis à grandes feuilles ou helléborine

Et gros plans... rien à envier aux exotiques !

Boutons et corolles de la bella dona !

Violet tout en discrétion

Intérieur.

Ah ! j'allais oublier ! Après vous avoir présenté la larve, j'ai enfin réussi à trouver un adulte de Doryphore. En train de déguster une feuille de MES pommes-de-terre !

Affamé, le bougre !

Comment résister aux coquelicots ? Voilà une fleur particulièrement appréciée pour sa couleurs et pourtant devenue rare dans les blés sur-traités et herbicidés ! Encore un truc à corriger pour l'agriculture... Je me suis arrêté sur un riche bouquet qu'un particulier à protégé, en bordure de route. Et je ne suis pas seul à m'y intéresser, les butineurs sont légions.

Bouton sur fond de corolles

Composition graphique...

Bel intérieur, non ? Tout l'appareil reproducteur et de quoi attirer les butineurs !

Abeille mellifère aux paniers garnis de pollen noir !

Et gros Bourdon des jardins, plutôt brutal !

Celui-là mérite une petite explication !

Comment résister aux coquelicots ? Voilà une fleur particulièrement appréciée pour sa couleurs et pourtant devenue rare dans les blés sur-traités et herbicidés ! Encore un truc à corriger pour l'agriculture... Je me suis arrêté sur un riche bouquet qu'un particulier à protégé, en bordure de route. Et je ne suis pas seul à m'y intéresser, les butineurs sont légions.

Ceci pour annoncer une sous-page "chamois", encore une !