Horrible bise !

Ce début mai est digne des saints de glace ! Bise violente, glaciale, propre à dessécher la terre, à briser toutes les velléités de floraison des arbres fruitiers... il n'y aura que peu de récolte cette année. Et je ne parle pas des insectes qui souffrent plus de que raison !  - Mai, joli mai, joli mois de mai... qui embaume ! - comme le disait la chanson -

Mais les animaux luttent, s'évertuent, construisent, couvent ou mettent bas, vaillamment, comme ils le font toujours et l'ont toujours fait.

Et le photographe en profite, souvent avec des conditions de lumière peu favorables, aidé par la technique toujours innovante. Alors, allons-y !

Dans le désordre... ou plutôt, au hasard des rencontres.

 

A la loge des Pics noirs, les visites des adultes sont rares... Longues attentes, mais quelles récompenses...

La difficulté vient de ce que les adultes, encore en train de couver, ne se relaient que toutes les heures, voire plus, mettant la patience du photographe à dure épreuve. Heureusement, des visites-surprises réveillent l'intérêt, comme ce lièvre qui ne m'a pas vu et passe à deux mètres derrière mon dos... ou ce pic cendré qui vient explorer un tronc tout proche... sans me permettre d'images ! Les arrivées au nid sont silencieuses, parfois annoncées de loin par un cri en vol Trutrutrutru... La femelle s'est posée devant la loge, hésite un temps, qui me permet quelques images ! J'attends sa sortie, télé pointé, doigt prêt à déclencher... et clics... en espérant un cadrage suffisant ! C'est bon ! Mais c'est l'image du mâle à l'envol qui me permet de constater qu'il y a eu relai du couveur par la couveuse !

 

 

 

Ouahh, quel coup de bol ! Il est dans le cadre !

Deux jours plus tard, c'est le mâle qui arrive.. et je rate la sortie de la femelle ! On ne peut réussir à chaque coup !

A l'arrivée !

A Raimeux, le couple d'Alouette lulu est toujours présent ! Il semble bien qu'ils s'installent... ce qui me réjouit et me permet d'espérer quelques images à venir.

 

Remise en ordre du plumage...

Grosse surprise encore: deux roitelets mènent grand bruit - si l'on peut dire ! - et se poursuivent dans les branches basses d'un épicéa. Ce sont deux mâles d'espèces voisines qui se querellent à grand renforts de chants pour des questions de voisinage... Le Roitelet huppé tente d'échapper aux assauts du Roitelet à triple bandeau dominateur. Deux minuscules mais très agressifs voisins !

Béret noir avec bande jaune-rouge sur le dessus: le roitelet huppé

Son arme, c'est le chant, ténu mais efficace !

Le voisin, de fort mauvaise humeur ! Sourcil blanc et loup noir sur l'oeil, le roitelet à triple bandeau !

Retour en vallée. Les orchidées sont légion, bouffons et mâles surtout. Avec la particularité de cet orchis mâle qui fleurit chaque année au même endroit, et en blanc !

Je shoote.

En lumière du matin !

Passage obligé, le nid des étourneaux dans le vieux cerisier... et ce matin-là, il s'y passe quelque chose de bizarre...

Jusqu'à six adultes sont regroupés au-dessus de la loge où un jeune encore gris guigne et mendie. Ses cris ne semblent pas impressionner la galerie. La femelle vient le nourrir sans se poser, puis plus rien. Le concert des adultes est très embrouillé. Que se passe-t-il ? Subitement, un deuxième juvénile bouscule le premier, le repousse et s'envole ! C'est donc ça ! Les adultes sont là pour assister à la sortie du nid ! Je guette l'envol du dernier jeune encore dans la loge... et le rate lamentablement, tout occupé à mitrailler les adultes dont le plumage chatoie dans le soleil !

Cris de mendicité sur le seuil... un peu sali par les déjections. Il est temps de s'en aller !

Visite express de la femelle

Le choeur des adultes !

Passage rapide de la femelle qui n'apporte rien. Incitation à l'envol ?

Patience !

Bousculade avant l'envol. Raté !

Et visite à la rivière où j'attends la deuxième nichée des cincles. Surprise de découvrir un mâle de Bergeronnette des ruisseaux en train de visiter les interstices d'un vieux mur pour chercher un site de nid favorable qu'il présentera à sa femelle... si elle le veut bien ! Parades, chants, manifestations diverses... tout est bon pour attirer son attention ! Pour l'instant, elle dédaigne...

Il vole vers une touffe d'herbe sèche apparemment favorable !

Mais oui, il est là, sous les herbes... regardez bien !

Et il chante en parcourant la rive !

Une intruse... la bergeronnette gris s'arrête un temps et parade...

Tandis qu'après un bain rapide, le mâle retourne à ses devoirs !

Et pour terminer, x-ième visite au terrier des renards où rien ne se passe ! Tout indique qu'il est occupé, mais aucune apparition jusqu'ici !

Sauf hier matin ! Un renardeau apparaît et inspecte les environs. Il est apparemment seul ! Affaire à suivre...

Timide...