Météo jurassienne...

Après une période quasi caniculaire qu'on pensait presque normale, bien que nous soyons en février, re-voilà la pluie et l'annonce de neige et de froidure. On y avait presque cru ! Des 12 à 15 degrés nous retomberons dans des moyennes saisonnières normales et peut-être même pires, allez savoir. On a déjà vu ça !!! - nous, les vieux ! -

Hier après-midi, sous un soleil encore radieux, mais accompagné d'un vent violent, je tentais - faute de mieux - de créer des images à partir des épis de phragmites fort agités... Qu'espérais-je ? Des mouvements esthétiques ? Des graphismes intéressants ? Hélas, après des essais aussi nombreux que vains, je renonçai... Vous n'en verrez donc rien. Triste bilan. Et puis zut ! je vous en mets deux...

Accalmie... verge d'or... l'épi de phragmite - roseau commun -

Et avec le vent... à très grande vitesse... bof ! Ceux qui bougent trop, en arrière-plan, n'ont même pas marqué le capteur...

Alors retournons en début de semaine pour des images printanières. Grisailles matinales, mais aussi panoramas superbes, premières fleurs et oiseaux pressés de visiter les sites à disposition... Le printemps quoi

Alors que le brouillard traîne dans la vallée, et que le soleil luit à tout vat sur les flancs de Raimeux...

Petit exercice de géographie... Bon amusement ! - 11 images assemblées en panorama -

Gare aux allergies !

Fouillis de perce-neige enfin libérées

Hellébore fétide, malodorante, mais très attirante pour les abeilles et bourdons butineurs

Et Etourneau sansonnet en quête d'une cavité

Je sais ! j'ai déjà mis des images d'Hermine blanche sur Face book... c'est vrai, mais comment résister ?

L'histoire est simple: un coup de fil m'avertit. - En mangeant la fondue dimanche, on a pu observer une hermine en train de s'activer le long d'une barrière pratiquement enfouie sous la neige.

Merci ! Le lundi matin j'y suis. Temps splendide, froid mordant assurant une bonne tenue de la neige qui me permet d'approcher sans enfoncer...

Rien, sinon des Becs-croisés erratiques, quelques mésanges, une Bergeronnette grise-surprise, - c'est la première cette année - et quelques Pinsons des arbres lançant des strophes encore incomplètes.

La voilà enfin. Prudente

J'attends et rôde... lorsque tout à coup, elle est là ! Elle a creusé des galeries tout au long de la partie enfouie de la barrière et s'y ballade, ludion apparaissant et disparaissant, si rapide que bien souvent, il ne reste que la queue sur les images. Chaque fois qu'elle fait mine de s'éloigner un peu, je râcle un pied sur la neige et le bruit la fait retourner en un éclair dans ses galeries rassurantes. D'où elle sort à nouveau, par ici ou par là, impossible de prévoir le lieu de sa sortie, elle est surprenante. J'adore ce petit animal, imprévisible comme une goutte de mercure - qu'on appelait avec raison "vif argent"-.

Bon, pour les mots, ça suffit, passons aux images !

Elle s'enhardit

S'avance peu à peu, nez sur une piste qui nous échappe !

Au crissement de ma semelle, elle se retourne et file à l'abri

Pour répparaître bientôt et observer

D'un côté, puis de l'autre...

Fusiforme... cet adjectif lui convient parfaitement !

Elle reprend sa progression, s'immobilise un temps, comme un chien d'arrêt, une patte levée

Réapparition et temps d'arrêt encore

J'y vais... j'y vais pas ? Valse hésitation

Y a comme une odeur dans l'air... ?

Le cadre est trop petit... je sais, il devrait y avoir un peu plus d'air à l'avant... mais elle n'a pas voulu ! Tant pis !

Quelques dizaines d'images... un moment de bonheur... que demander de plus. Ce fut un ravissement.

 

Et depuis, malgré quelques essais, plus rien, le feu-follet s'en est allé au hasard des campagnols qui abondent sous la couche de neige où elle sait les trouver.,