Trop beau, pas le temps de rédiger ?

Eh oui, ce printemps hors normes nous gratifie d'une météo quasi estivale accompagnée de lumières superbes. Ajouter à ça le rush des rentrées de migration et des débuts de nidification, l'explosion des fleurs, l'hyperactivité des insectes butineurs... Où donner de l'objectif ?

De l'aube au coucher du soleil, il y a tant à faire qu'on ne sait plus où se tourner. De plus, il faut préparer le jardin... les premières salades menacent...

Il était prisonnier d'un bovi-stop d'où je l'ai extrait -difficilement - et libéré. Il n'a pas demandé son reste !

Où trouver le temps de créer une page de blog ? Je ne peux pas, j'ai du retard et j'ai honte. Mon engagement de ne vous présenter que des images de la semaine précédente éclate et se meurt...

Je profite donc de ce dimanche, alors que le ciel est couvert, pour me mettre au boulot. - Je sais, ce n'est pas vraiment le mauvais temps et la pluie, mais je m'oblige à ne pas regarder dehors si le soleil... NON !

Pour les confinés, voir les lièvres enamourés se poursuivre dans le pâturage est une image décourageante... Et rencontrer un hérisson, de sortie diurne, observer une Abeille charpentière butinant, tant d'images de liberté... c'est dur. Mais c'est le printemps !

Nouvelle venue chez nous, la très méridionale Abeille charpentière ou Xylocope violacée

Poursuite matinale et amoureuse...

Chez les oiseaux, les comportements de nidification vont bon train. Les mâles chanteurs ont réservé leurs territoire, les femelles commencé les constructions, et déjà, certains nourrissent !

Je vous livre en vrac les premières manifestations de ce renouveau, d'autres vont suivre incessamment, je vous le promets

Toutes les images ci-présentées ont été réalisées début à mi-avril... elles ne datent pas de la semaine dernière...

Je sais, m'enfin !!!

Ecorce sur écorce ! Le Grimpereau des jardins, voisin des Mésanges à longue queue, discret dans son camouflage et son chant ténu

Première rencontre avec un Grimperau des jardins. Il arpente les troncs des plus grands arbres, défiant la verticalité, en quête d'insectes minuscules cachés dans les reliefs tourmentés des écorces.

Griffes puissantes, bec en pincette fine... un spécialiste !

Proies mnuscules

Il surveille pourtant son territoire et lance fréquemment des strophes aiguës

Il s'arrête une temps pour un brin de toilette

Ou s'égare, c'est rare, sur un plan horizontal !

Rencontres inopinées: un Pouillot de Bonelli, rentré depuis peu, proclame sa territorialité en répétant une strophe simple. L'Etourneau sansonnet est en chasse. Pressé par l'imminence des éclosions, il court, oubliant de voler !

L'italien de Bonelli, aime les sites bien exposés et presque méditerranéens

Pressé !

Je suis très pris par le développement rapide des activités du Cincle plongeur. Comme d'habitude, il a construit derrière la chute et, discrètement, a commencé à nourrir. Comme j'ai déjà amassé beaucoup d'images à son sujet, je dois me spécialiser... j'ai donc choisi la difficulté en tentant de figer des images de plongeons, de chasses sous-aquatiques ou d'émersions après avoir nourri, en jaillissant de l'écume...

Dur dur ! J'ai encore à faire ! Mais j'aime, donc je ne compte pas. - Ni les images vouées à la corbeille, ni le temps passé en affûts plus ou moins gratifiants !

Mouvement... juste une patte levée... on peut faire mieux !

C'est mieux... un saut d'une pierre à une autre

Préparation au plongeon...

Et plouf !

Le niveau ayant considérablement baissé, il doit plonger de plus haut !

Et donner quelques coups d'ailes. L'image n'est pas tout à fait nette... j'ai encore à faire !

Dernière image... pour donner une idée de l'échelle... Pas grand le cincle...