Printemps... ça va démarrer !

Tendu et fin prêt dans la starting-blocks pour affronter tout ce qui s'annonce !

Déjà les pics tambourinent - épeiche et noir surtout  - ou crient sur leur territoires. Les ramiers, les draines et quelques mésanges chantent à gorges déployées. Il faut dire que l'anticyclone des Açores en fait des siennes nous gratifiant d'une météo rare. Neige abondante sur les crêtes, mais, et c'est typique pour le printemps dans une vallée jurassienne: l'ubac est encore très hivernal alors que le droit joue les méditerranéens !!!

Profitons-en.

 

Le givre matinal crée, sur les vitres de la voiture, des images à ne surtout pas manquer.

Les paysages restent hivernaux à cause des teintes blanchâtres dues aux mêmes gels nocturnes.

 

Palmes de saison !

Et c'est variable à l'infini !

Gelée blanche au sol...

Ombres et contrejours

En lisière, des abois sonores dénoncent les chevreuils que je n'avais pas vus ! Ils montent dans la côte, je reconnais le groupe des six habitués du coin. Affaire de profondeur de champ et de diaphragme et problèmes de photographe: la première image ne révèle rien... alors qu'une meilleure mise au point manuelle permet de découvrir les sujets !!!

 

 

 

Branches, troncs... et ?

Ils sont bien là !

Chablais de Cudrefin, La Sauge. Un spot photo remarquable... quand la météo le veut bien. La lumière est superbe, la bise mordante, les oiseaux absents ! C'est le lot du Jurassien descendu vers le lac, plein d'espoir... Et rien ! Rien à se mettre sous le télé... sinon quelques Cygnes tuberculés en vol - pas une rareté ! - et des groupes de Bruants des roseaux... dans les roseaux. Un vol de Vanneaux huppés passant devant la crête enneigée de Chasseral crée une ambiance nordique !

Bon !!! c'est fait.

Cache-cache dans la roselière

Imagination... et rêverie !

Je poursuis sur le Plateau, dans des endroits où je sais que peut-être... et vois au loin deux groupes de chevreuils dans la plaine où hélas la chaleur trouble la netteté... Un groupe de 21 et à quelque cents mètres, un autre groupe de 10 ! Ouahh ! Et ils se couchent bientôt, sécurisés par les approches impossibles.

Impossible de les prendre tous à cause du manque de netteté.

Et enfin... Un gros tracteur retourne la terre noire au moyen d'une charrue multisocs... et déclenche une folie furieuse pour les goélands et les rapaces amateurs de lombrics... Le spectacle est extraordinaire par les envols devant la machine et les regroupements dès qu'elle a passé. Ils s'habituent rapidement à la présence de ma voiture et, là encore, je shoote ! Comment résister à ces merveilleux voiliers affamés que sont goélands leucophées, buses variables et milans royaux - j'en compte jusqu'à 12 en même temps ! - Et même une bergeronnette grise... - un plaisir, alors qu'elle n'est pas encore de retour chez nous ! -

Foule... et cohue !

Coup de serre sur un lombric... on en oublie l'arrivée du tracteur...

Surprise, en passant ! Elle paraît ridiculement petite !

C'est sur lui que je vais me concentrer... un rêve de le voir se poser, aussi proche

Va-et-vient, approches, envols, atterrissages, ça n'en finit pas...

Trop près...

Landing !

Pose en douceur !

De face ou de profil... je ne résiste pas !

Et je n'ose avouer le nombre d'images réalisées... et renvoyées à la corbeille ! Je n'ai pas pu résister...

J'ai honte !

- C'est même pas vrai ! -