Je suis toujours là... et toujours aussi actif, n'ayez crainte. Mais je ne sais pas résister aux conditions météo quand elles sont favorables, et elles le sont ! - Un peu trop tout de même... manque d'eau et de pluie, ça en devient pénible. - Pour ce qui est de la photo, il y a de quoi se réjouir. Fin d'été et début d'automne: la nature prend couleurs et les animaux s'activent, après une pause-mue pour les oiseaux et la fin des responsabilités familiales pour les mammifères. Quand aux insectes, ils fourmillent - si j'ose... - sauterelles, criquets, coléoptères, ça bouge.

En vol aléatoire, elle est particulièrement difficile à fixer...

Sur les plans d'eau, les Aesches bleues ont remplacé les Anax empereurs qui régnaient en maître jusqu'ici. Quelques sympètres, orthétrums et les derniers agrions s'évertuent à pondre, les couples se font et se défont !

Mais avec beaucoup de patience et d'essais nuls... on y arrive.

Eh oui !

Et les araignées donc ! Il suffit de sortir un matin de brouillard pour voir les prés parés de toiles embuées et luisantes. Il y en a partout. Araignées à baldaquins aux toiles complexes, épeires de toutes tailles dont les oeuvres sont aisément reconnaissables... Je ne résiste pas à l'Epeire fasciée ou bourdon, si photogénique. Il faut juste un peu supporter l'humidité de l'herbe, les genoux gelés, les habits trempés... Mais les images font oublier !

Contrejour sur fond de rosée, elle pose !

En m'approchant, j'ai malencontreusement dérangé un criquet... qui s'est pris dans la toile. La réaction est vive et il est rapidement emballé.

La quantité de soie développée est impressionnante

La proie est immobilisée par la soie, une morsure avec injection de sucs digestifs... il suffit d'attendre avant de déguster

Elle reprend sa position centrale d'attente !

Au jardin, les tournesols ont fleuri, les abeilles en ont profité, le pollen est si abondant !

Merci aux ouvrières, responsables de la pollinisation. Vous méritez protection et soins

C'est au tour des oiseaux de profiter de l'abondance de graines. Les mésanges diverses s'y précipitent.

La nonnette, hyperactive...

Et la bleue, qui ne l'est pas moins !

Comme les noisetiers portent quelques fruits, on peut y rencontrer l'écureuil, furtif et rapide. Si on a de la chance.

Furtif... mais curieux !

Et bien sûr - vous me connaissez - il y a les chamois ! Pour changer un peu, je me suis intéressé à une harde fréquentant

 

Les rochers de Raimeux étant en forêt et difficiles d'accès, j'ai cherché ailleurs, et trouvé !

L'ambiance est très différente. Courses en tous sens, montées verticales - ou presque - et poursuites dans la caillasse, je me suis régalé.

 

 

Appui sur les pattes arrière

Projection vers le haut !

En quasi verticale ! De vrais artistes !

Et les cabris... aussi téméraires que les parents.

La réception fait gicler la pierraille

Et course poursuite endiablée

- Bon ! t'es prêt ? ça repart !

Et pour terminer: une image de tétée alors que la troupe s'est rapprochée de ma position - assis dans l'herbe, comme d'hab' - sans s'occuper de cet espèce de buissons bizarre qui fait des bruits tout aussi étranges -clics isolés ou en séries - rapidement jugés inoffensifs.

Voilà une image que j'apprécie révélant la proximité tranquille de cette troupe.

J'aime !

Jamais vu ça d'aussi près ! Que du bonheur !