Variétés de saison

Retard... pas trop... pas besoin de chercher des excuses !

Les Pinsons du Nord se regroupent en hordes au dortoir de Courtavon, offrant le spectacle extraordinaire d'évolutions, de densités, de mouvances toujours changeantes. C'est presque devenu banal, ce phénomène rare auparavant, tend à se multiplier puisque les voilà revenus après quatre ans seulement. Je me souviens des premières observations, "dans le temps" alors qu'ils apparaissaient tous les dix ans, voire plus. A quoi est dûe cette augmentation de la fréquence de leurs présences ? A des problèmes de nourriture - faînes - ou à l'augmentation des observateurs et des possibilités de communications ???

Multitudes...

Ceux qui vont, ceux qui viennent, ceux qui tournent...

Ceux qui manoeuvrent pour échapper au Faucon pèlerin qui fonce dans le tas ?

Et la lumière ? Dans le dos ou en contrejour ? Silhouetter ou révéler ?

Le problème photo, c'est la recherche d'images plus insolites, moins banales... Comment et quand déclencher ? Que rechercher ?

Des points noirs dans le ciel ? Des "poissons" en l'air ? Sur quel fond ? Ciel coloré ou graphismes des arbres ? Immobiliser ou flouter ? Quel temps de pose ? Quelle ouverture ? Les problèmes universels et récurrents de la chasse à l'IMAGE... ceux qui, obligatoirement, sont le quotidien des photographes. Je vous en donne quelques exemples - les miens ! -

Exposer pour le ciel ou pour les arbres sombres de l'avant-plan ?

Zoomer encore ? pour flouter les arbres et assurer la netteté des oiseaux ?

Filé en suivant le sens du vol, avec une vitesse lente - le soir tombe ! -

Comme ça ?

Ou bien comme ça ? Décidément, c'est passionnant ! Mitraillons !

Sinon: En paysages, les graphismes de champs enneigés, les fumées du village ou les soirs annonciateurs de changements de la météo. On ne peut pas faire que des levers du soleil sur les Alpes...

Géométrique ?

Dynamique ?

La parhélie annonciatrice de changement de temps...

Suivie du changement effectif ! Demain, c'est la pluie ou la neige

Tôt le matin sur le village....

A la mangeoire, peu ou pas de changements. Toujours les mêmes... et pourtant, comment résister au charme d'une Mésange bleue ??? En forêt, la rencontre inopinée avec un Grosbec cassenoyaux. Plaisir de la rareté et de la découverte: posé dans les feuilles mortes de hêtre, il en a les teintes et s'y fond parfaitement.

Acrobatique...

Artistique ???

Impressionnant !

Belles surprises enfin: un groupe de chevreuils à la lisière, avant qu'ils ne me détectent ou la rencontre matinale, dans le givre, d'un renard distrait qui ne m'avait pas vu et qui franchit élégamment les barbelés. - ça n'a pas duré, il était si près que le déclenchement a donné le départ d'un sprint éperdu... -

Et enfin, la découverte, dans un piège-photo, d'un lynx parfaitement posé et exposé... je n'y suis pour rien, mais quel plaisir !

Il fallait les voir... à travers les branches basse d'un pin... Il y en a six sur l'image, ils étaient sept !

Aïe... l'adrénaline !

Il a passé, de nuit, il a déclenché le piège-photo... sans réaction mais... Faut-il vraiment ajouter un commentaire ???