On est déjà à la fin janvier et rien n'a pas marché comme prévu... Peut-on vraiment croire en une quelconque prévision quant à la météo ?

Chasseral et la vallé de Tavannes...

Curieux mois de janvier !!!

Pourtant... qu'est-ce qu'on est gâté, nous, ici, de ce côté du Jura méridional. Quand il y a du brouillard, c'est en fond de vallée et ça ne dure pas. Et sitôt qu'on monte, c'est le bonheur. Inversion des températures: même s'il a fortement gelé durant la nuit, dès le lever du soleil, ça chauffe ! - J'avoue, sauf si la bise souffle, c'est vrai ! -

Le sol reste dur comme de la pierre, le givre ne tient pas. Et en sus, voir le brouillard du Plateau se déverser par-dessus Maljon ou Graitery... c'est le pied !

Il est parfois si dense qu'il ne laisse percer que quelques rares lumières dans les gorges de Gänsbrunnen.

Et même ça, c'est beau.

C'est ça !

Les vagues du Thal se déversent dans la cluse

C'est parfois un peu sinistre...

Et les troupes de chamois sortent en fin de matinée pour brouter dans les pâturages... réguliers et fidèles.

Une femelle attentive - parmi celles qui ont les plus grandes cornes ! -

Avec son cabri dont les cornes dépassent bientôt les oreilles. Un ado !

La lumière en contre-jour est souvent très dure, les contrastes violents. On peut jouer avec...

En silhouettes avec un reste de neige comme fond.

Peu à peu, les oiseaux se manifestent. On surprend des chants de Grives draines, de mésanges... ça bouge - encore très peu, mais tout de même...- Un Etourneau sansonnet pressé est venu visiter les trous de pics habituels.

La draine surprise dans le gui - sa principale ressource actuellement ! -

Le Pic noir se manifeste par de bruyants martèlements ou des cris divers, curieux, mais difficile à voir.

Presque en plumage nuptial !

A la mangeoire, les graines disparaissent à la vitesse grand V, mais les espèces sont plutôt banales: Verdiers, Moineaux, Mésanges, Pinsons... rien de rare !

Comment résister ?

Postures, comportements, il y a de quoi faire tout de même

Plus discrète, la nonnette

Toujours présent... et toujours seul ! Intolérant en diable.

C'est vrai qu'il est beau !

Et au hasard d'une rencontre, un Héron cendré planté au milieu de la rivière passe presque inaperçu. Il n'a pas craint ma voiture, arrêtée sur le pont et attend. C'est l'exemple type de la patience !

Il observe

Bouge imperceptiblement...

Et pique...

- Caramba, encore raté !

Il reprend sa faction, insensible et indifférent à la présence de ses voisins Colverts

résiste pas... une page spéciale Renard est à suivre... à tout à l'heure