Le dernier à rester, s'arrête un temps...

Sous-page surprise !

Dans le secteur où je surveille et photographie les pies-grièches écorcheurs, il y a, ce matin-là, grande agitation ! Un couple de Lièvres bruns enamourés se livre à des poursuites en trajectoires aléatoires... Dans la pente buissonnante, ils apparaissent et disparaissent sans s'arrêter, derrière un églantier ou un autre de ces buissons épineux denses. L'herbe est haute et il est difficile de suivre leurs évolutions. Je remarque bientôt que deux autres individus surveillent les ébats, l'un en les poursuivant, l'autre de loin. Bientôt les trois les plus actifs disparaissent, hors de vue. Le quatrième reste immobile et nettoie ses pattes mouillées et salies. Une image, de loin, et il s'en va à son tour. Les jours suivants, je le retrouverai dans la même pente, mais à différents endroits, jamais à bonne distance.

Cependant, ce matin-là...

 

Je parque ma voiture en bordure de charrière, ouvre la fenêtre pour mieux observer les écorcheurs et tenter de comprendre à quel stade de développement ils en sont. Les nourrissages peu fréquents et mini-proies apportées m'indiquent que les jeunes viennent d'éclore et sont encore tout petits. La femelle reste encore au nid, elle doit les réchauffer, leur nudité ne les protégeant guère de la bises froide qui souffle fort.

 

Il est là !

Et tout à coup ! Deux grandes oreilles dans les graminées... Elles bougent et cherchent les sons. Il est là, tapis dans un sentier de vache marqué dans la pente par leurs passages répétés. Le télé est vite braqué, posé sur un sac de riz pour éviter les vibrations.

C'est un bel individu qui mange avec appétit. Il lève la tête pour atteindre les épis qu'il fait disparaître en bougeant le nez et les lèvres en mouvements de mécanique bien huilée. A travers les hautes herbes, les images sont surprenantes et me plaisent beaucoup. Je mitraille.

L'oeil brille et le dénonce

Il lève la tête pour atteindre un épi appétissant

De face... puis de profil

Mieux encore...

Les mimiques sont variées

Il s'arrête pour observer, immobile un instant

Le pavillons tournent en tous sens pour écouter, les yeux voient presque à 360 degrés

Ecoute létérale, puis de face...

Changement de position et de direction, attentif !

Nouvel arrêt. Il s'éloigne un peu

Lorsqu'il abaisse les oreilles, il faut vraiment savoir qu'il est là !

Et ça dure pendant plus d'une heure... il est bien, je suis confortablement installé... que demande le peuple ? Finalement il s'éloigne lentement, s'arrête encore et broute un peu, se toilette, repart... Je me décide et sort de la voiture avec précautions, lentement, le plus silencieusement possible et je monte dans sa direction. Il s'est arrêté et me regarde, mais ne fuit pas. Deux images, puis deux pas en avant, deux images, j'avance encore... Mais c'en est trop, il détale en quelques bonds

Image encore...

Et dernière...

J'ai un peu exagéré !!!

Tout de même....