Teintes d'automne

Comment s'imaginer, lorsqu'on est de ce pays, que l'année peut se dérouler, sous d'autres latitudes, de façon uniforme et régulière ? Alors qu'ici, nous avons la chance insigne de vivre des saisons !

Le passage de l'une à l'autre varie d'années en années, par des évolutions lentes ou brutales, des passages surprenants, des seuils imprévisibles. Ainsi cette année, faite de sécheresse et de chaleurs, nous a fait passer de l'été à l'automne avec une brusquerie rare. La pénurie d'eau a fait place à des pluies importantes, les coups de froid inattendus ont alterné avec des périodes de foehn accompagnées de températures quasi estivales... Et, encore une fois, nous nous sommes laissés surprendre.

Début de journée "incendiaire" sur le Plateau et les Alpes

Le brouillard se traîne en nappes délétères sur le Plateau de Diesse. Chasseral !

J'aime l'automne ! Je l'aime pour ses matins colorés, ses brouillards, ses pluies, ses teintes changeantes.

La pluie sur la rivière et le vieux pont

Combe de geais et pic de Grandval dans un bain de couleurs

Je l'aime pour ses passages migratoires, la résistance des espèces qui savent s'adapter aux offres de fruits et graines, qui savent changer de pelage et se prémunir contre le froid à venir. Je l'aime aussi parce qu'il est saison de champignons !

Il y a tant de raisons...

La chasse a perturbé la harde. Le gros bouc est tombé... les cabris s'émancipent...

La vieille sentinelle veille, les autres pâturent sereinement

J'avance en profitant de l'arrivée du brouillard... une éclaircie inattendue... ils m'ont vu !

Retour de la grisaille dans laquelle ils vont se fondre

Les chardonnerets exploitent les graines de tournesol. Ils vont les vider en quelques jours

Leur bec est étudié pour...

Ce sont les clowns du jardin

En photo, c'est l'offre en teintes et colorations: feuillages, forêts, levers du soleil... La richesse des ors, des camaïeux, ... on n'en finit pas, l'objectif ne se lasse pas !

Platanes d'ici

Ou érables venus d'ailleurs

Composition d'ors sur pavés peintes

Et la vigne donc ?

Bravo au vigneron-artiste qui a planté des roses en bordure.... Une réussite !

D'autre part, la forêt, en se séparant du feuillage, permet à des lumières de la pénétrer, de la révéler.

Et j'aime en profiter !

L'écureuil est en manque de noisettes et de noix - l'année fut mauvaise ! - il cherche, perpétuellement en mouvement

Il s'arrête, observe...

et alarme en agitant la queue et poussant des cris nerveux, avant de disparaître.