Folies d'automne

Près les teintes délirantes de cet automne particulier, la météo nous a offert des variations inhabituelles. Levers et couchers de soleils richissimes, mers de brouillard infinies - vues de haut ! - suivies de neige inattendue et de givres fous créés par une bise "ouralienne" !

Admettons... j'ai rajoute un peu, très peu...

D'où les irrésistibles réactions d'un index jamais satisfait menant à des déclenchements surabondants, encore et encore...

Donc je vous livre un choix - restreint, il me faudrait des pages... - de ces moments rares.

Brouillard, nuages, givre... avant le lever du soleil. Promesses d'images à venir !

Et soudain, un rayon perce l'horizon, c'est l'annonce d'un festival d'images variées à l'infini. Que ce soit à Raimeux, Montoz ou Chasseral, les crêtes jurassiennes deviennent balcon d'un spectacle réservé aux initiés - en fait, tous ceux qui ont su se lever tôt... donc auxquels le monde appartient, dit-on !

 

 

De Raimeux....

De Chasseral un autre jour

La mer de brouillard semble être une place de fête aux mille variations de lumières

Et cette route semble y nous y conduire.

La brume pénètre dans les haies et les bosquets du plateau de Diesse. Elle hésite, recule, revient, s'impose pour un temps

En un spectacle infiniment varié

Les ombres allongées du matin révèlent des graphismes inattendus en rythmes surprenants

Avec lesquels on ne peut s'empêcher de jouer

Il y a tant à faire

Comment résister ?

Et encore...

Des ilots perdus dans une mer agitée

Un autre matin encore, le givre.... à la limite du brouilllard

Plus jaut, le givre sur un fond de ciel... Comment trouver un adjectif pour parler de ce bleu ?

Et puis, enfin, la neige

Dans les sorbiers que les oiseaux n'arrivent pas à vider de leurs baies, j'ai voulu mettre en boîte les grives dans des positions inhabituelles, et surtout, les ailes ouvertes lorsqu'elles s'envolent ou s'évertuent à garder leur équilibre en bout de branches...

Avec la surprise - comme toujours - d'une rencontre inattendue: une Draine au bec déformé. La mandibule inférieure manque - accident ou malformation ? - ce qui ne l'empêche pas de s'attaquer aux baies avec succès !

 

La Mauvis que les allemands appellent Rotdrossel et les anglais Redwing

La Litorne en équilibre instable

Drôle d'allure...comme un oiseau exotique...

Apparemment habituée... et très habile

Voilà... c'est tout pour aujourd'hui... et ce n'est qu'un aperçu !