Ambiances et migrations

Les teintes se sont ternies, les bruns plus tristes remplacent les ors et rutilances. Les gris des brumes et brouillards envahissent peu à peu les vallées, persistent sur le Plateau... et ramènent jurassiens et suisses-allemands vers Raimeux où le soleil est roi - ça bouchonne parfois ! - La covid a incité les marcheurs à s'évader vers les sommets et les sentiers sont fréquentés... - un peu trop à mon goût, mais ça, c'est de l'égoïsme pur !!! J'ai mes habitudes de photographe solitaire... -

Avant le lever du soleil, entre les nuages étirés, premières lueurs de l'aube sur la mer de brouillard - Chasseral -

Un peu plus tard !

Le Mont Blanc, au loin, domine la chaîne des Alpes, les Préalpes et le Plateau

Le brouillard dense du Thal se déverses en flots jusque dans le Grand Val. Niagara d'automne.

Dégradés dans la haie

Arbres dénudés, brouillard et sol couleurs de rouille... c'est déjà un peu l'hiver !

Même ce brocard, rescapé de la période de chasse, a perdu un bois ! Déjà ???

Chez les oiseaux, alors que les migrateurs précoces volent vers leurs destinations, par delà l'Equateur souvent, les plus tardifs profitent de l'abondance de baies pour constituer les réserves de graisse nécessaires aux efforts à venir.

Après le Cornouiller sanguin, c'est le Sorbier des oiseleurs et son cousin Alisier blanc qui attirent les foules. Merles noirs et à plastron, Grives draines, mauvis et litornes surtout, s'en donnent à coeur-joie et s'empiffrent. Surprenants, les Pinsons du Nord sont fréquents en petits groupes, alors qu'on les attend plutôt sous les hêtres où les faînes abondent. Ils décortiquent les baies pour n'en consommer que les graines minuscules.

 

Appétissantes, les alises ! Un peu farineuses à mon goût... c'est personnel !

A tout seigneur... la Grive draine est la plus imposante, rarement en groupes, parce que bien trop agressive !

La litorne, tête grise et poitrine brune, arrive rarement seule, elle est la plus grégaire

Et la plus culottée, et la plus démonstrative...

Elle cherche une meilleure place, en déséquilibre

Redwing, Rotdrossel... ils ne s'y sont pas trompés !

Amateur indigène, le Merle noir

Moins fréquent, le Pinson des arbres

Ou encore le Grosbec cassenoyaux...

Les Pinsons du Nord en groupes läches - un mâle -