Hiver... bizarre !

Vous avez dit "Bizarre"...

Début du mois: Neige ! Ah, voilà qui s'annonce bien !

Tu parles... ça ne durera que le temps de faire quelques images.

Mais justement, ce dimanche matin-là... pas de Matin du dimanche dans la boîte. Les kiosques fermés, et la neige qui tombe, tombe, tombe... Il ne fait pas encore très jour quand je descends à Moutier, pour voir si... et, par hasard... j'ai un appareil photo dans ma voiture. J'en profite pour faire le tour de la ville, il y a toujours de quoi faire ! Et finalement, la moisson de saison n'est pas inintéressante. Par exemple...

 

Deux trains matinaux se croisent. Peu de voyageurs, c'est vrai !

Il y a de la lumière, mais c'est fermé ! Poursuivons

Les classiques de Moutier, mais sous la neige...

De la couleur dans la grisaille

Des mélèzes en ville. Le saviez-vous ?

La vigne fait grise mine, sauvée par une rose jaune !

Un passant passe, c'est la moindre des choses, mais par ce temps, il mérite un portrait. J'espère qu'il me pardonnera de l'avoir pris sans demander, Mais j'aime l'ambiance. Nous n'étions pas nombreux.

Dans les classiques...

Ambiance des Gorges

Où il fait un froid... de canard !

Voilà qui n'est pas habituel. Des images de ville et de bâtiments... et seulement un canard ! - ça va pas... non ? -

Retournons donc aux fondamentaux. Les ambiances par exemple. Matin tôt, en montant à Raimeux, pour changer. Quelques nuages rougeoient - jaunoient ou orangeoient n'existent pas ! - éclairés par un soleil à venir, Ou bien crête de Maljon à peine éclairée dans un brouillard pas trop envahissant et encore, panoramique - 6 images - sur la Combe des Geais rosie en fin d'après-midi. C'est relativement fréquent, mais je ne sais pas résister !

Le petit brouillard qui vient du Thal... ils sont dessous !!!

La neige a tenu sur les hauts de Maljon

No comment

Petite touche animalière pour conclure. Une corneille noire a trouvé un truc - ? - qu'elle va enterrer plus loin. Mystère.

Un couple de Grands corbeaux s'est arrêté un temps en lisière, ils conversent dans leur sabir auquel je ne comprends rien. La météo a bien changé et la pluie tombe dru.

Sous les hêtres, il y a profusion de faînes et les écureuils s'unissent aux pinsons pour tenter d'en venir à bout. Vains efforts !

Curieux, anachronique et hors saison ! Un couple d'Etourneaux sansonnets visite le vieux tronc de cerisier dans lequel ils squattent une ancienne loge de Pic épeiche depuis au moins 5 ans. Déjà ils se préparent... C'est un peu tôt, mais patience, ils y reviendront.

Sous la pluie, encore !!!

Nettement plus imposants... et bavards

Acrobate... j'ignore ce qu'il mange, mais il y est resté longtemps

Puis il est - enfin - descendu. On pourrait penser qu'il s'intéresse à cette baie d'Aubépine - une poirette, comme on les nomme chez nous - Mais pas du tout...

C'est bien une faîne qu'il va décortiquer un peu plus loin

Juste au-dessus, sur le vieux cerisier, un couple d'Etourneaux s'est posé un temps

Le mâle s'est posté pour esquisser une strophe... encore faiblarde, mais ça viendra !

C'est déjà une annonce: le printemps reviendra !!!