Retard et confinement !

Je le sens, il y en a qui râlent !

- Mais qu'est-ce qu'il fait ? Est-ce qu'il ne sort plus ? Est-il touché ?

Tant de questions auxquelles je peux, Dieu merci, répondre que tout va bien. L'isolement n'est pas un problème pour le photographe qui a l'habitude de travailler seul ! De plus, quand on est caché, camouflé, dissimulé et à l'affût, on est rarement dérangé ! J'en profite. Pas de déplacements conséquents, je reste dans mes environs proches, du jardin à la campagne, afin d'éviter tout pépin inopportun qui me conduirait au garage, voire chez le médecin ou à l'hôpital... ils n'ont pas besoin de moi, tant que je peux leur échapper ! Alors prudence !!!

Crocus du printemps surprise par le retour de la neige !

Surprise aussi pour les Bergeronnettes grises à peine arrivées

Apparemment , pas de problèmes pour lui

Mais je suis loin du chômage ! Les oiseaux chantent et construisent leurs nids, s'installent et se disputent, les chevreuils sortent volontiers, soirs et matins, pour brouter l'herbe nouvelle. Et les fleurs... fleurissent ! Que voulez-vous qu'elles fassent d'autre ? Hein ?

Je fais donc le plein d'images différentes, passant d'une fauvette à un cincle ou une mésange, des crocus aux scilles et autres pas-d'âne... l'offre est abondante.

Les bourgeons éclatent, libérant les feuilles toutes neuves

A notre altitude, la floraison des pruniers est très avancée... on espère ne pas payer, à cause des gels tardifs

Grâce ou à cause du printemps si particulier que nous vivons, le jardin demande des soins préparatoires ! C'est l'occasion de refaire les muscles pas trop employés hors saison... Mon dos me fait souffrir, j'ai mal aux épaules... pauvre vieille carcasse !

Je profite des matins frais, voire même très frais, pour arpenter le terrain en solo. Les oiseaux s'en donnent à coeur joie, leurs mélodies agressives leur permettant d'attirer les femelles et de repousser les autres mâles. Chacun chez soi. Petit tour d'horizon avec les plus fréquents: Rougegorge, Troglodyte, Fauvette à tête noire et Pouillot véloce. Quelle chorale !

 

Il est maître chez lui, s'impose comme tel. Il en oublie sa discrétion habituelle...

Le Troglodyte mignon, n'est jamais vraiment discret !

La Fauvette à tête noire se tait un instant - bref ! -

Alors que le pouillot véloce lance ses motifs répétitifs qui lui valent ses noms anglais et allemands: Chiffchaff ou Zilpzalp ! On l'appelait le compteur d'écus.

Au lever du jour, les chevreuils sont de sortie pour goûter à l'herbe tendre délicatement gelée. Si les brocards âgés ont déjà perdu leur velours et arborent des bois tout neufs, les jeunes mâles de l'année dernière ne s'en sont pas encore débarrassé. Ce qui ne les empêche pas de se mesurer et de s'affronter en combats hiérarchiques.

 

Dans une belle lumière matinale, un jeunet en pleine forme. La mur n'arrange pas sa robe...

Bois contre bois...

C'est du sérieux !

- Hé, stop, y en a marre !

Coup de pot ! Les Mésanges à longue queue sont parmi me préférées... et en les observant se livrer à toutes sortes d'acrobaties dans les plus fins rameaux, je constate qu'elles apportent des lichens qu'elles accrochent au tronc d'un vieux frêne envahi de lierre qui l'emprisonne. Elles construisent leur nid... et à bonne hauteur. C'est fort rare et c'est tant mieux... pour moi. Je vous livre quelques images, juste pour appâter... le reste fera l'objet d'une prochaine page que je leur dédierai en exclusivité ! A suivre...

 

Une note de musique animée ! et dans toutes les positions possibles et imaginables !

Le nid est ébauché, tout de mousse, lichens et plumes fixés avec des fils d'araignée

C'est tout un art ! Et ils sont maîtres en la matière

Piétinement pour donner la forme et améliorer la coupe

Bon, ça c'est fait ! La suite bientôt !