Il pleut ! Enfin...

La pluie tant attendue... suffira-t-elle à compenser la carence hydrique qui maintient le niveau de la rivière à son plus bas ??? Saura-t-elle alimenter la nappe phréatique souffreteuse qui rend les fontaines prostatiques ? Le Jura est une éponge de calcaire, d'accord, mais encore faut-il qu'elle soit alimentée. Les dernières semaines ont été quasi sahariennes, ici ! - Je sais, il y a eu des orages importants, mais sur des surfaces restreintes et surtout pas chez nous, à part une grêle violente, un soir. Heureusement, la taille des grêlons ne fut pas excessive et les fruitiers n'ont pas souffert. - Verra-t-on une récolte de fruits intéressante ? - ça fait trois ans que nous l'attendons ! -

Autre avantage : j'ai l'opportunité de rédiger et mettre en ordre ma page de fin du mois ! La pluie me retient et me colle à l'ordinateur ! A vous d'en profiter.

Trouvaille !

Un vieil os qui traîne... voilà qui va l'occuper un moment !

Les activités photographiques en revanche, sont restées bloquées momentanément par les renardeaux et le cincle plongeur. Croyez-moi, ça demande beaucoup de temps et de patience. Je me suis amusé à tenter la vidéo au moyen de ma Gopro. L'angle insolite qu'offre cette mini-caméra m'intéresse. Je vous livre une séquence, juste pour illustrer mes propos et tentatives. Le plus amusant fut sans doute de voir les renardeaux curieux inspecter ce « machin » sans oser approcher trop... et s'en désintéresser aussitôt !

- Mais... c'est quoi ce truc ?

Sans aucune prétention, bien entendu ! Juste pour montrer le terrier - l'une des entrées - et les activités ordinaires de deux renardeaux. Rien de transcendant !

Sinon : le jardin. C'est le temps semis, des plantations et des premières cueillettes. Le temps aussi des mauvaises herbes envahissantes... - c'est fou ce qu'elles poussent vite ! - Mais le jardin, c'est aussi l'étang et les libellules, les lézards, les araignées... toute cette faune qui y gravite et en vit, cette flore qui en profite. Alors je shoote au hasard des rencontres, en parfait opportuniste. Il y a de quoi faire, croyez-moi !

Un patchwork d'images glanées au hasard des pauses-jardin.

Bellargus isolé. C'est toujours beau !

Aurore ! C'est son nom ! Joli papillon blanc aux ailes marquées d'orange quand il vole, et très "camouflage" lorsqu'il se pose

Graminées banales... mais lorsqu'elles fleurissent et distribuent leur pollen... gare au rhume des foins !

Elégance et finesse !

Un frelon vient boire, imposant.

Au bord de l'eau, les boutons d'iris jouent avec la lumière

Comme la Tétragnathe, élégante araignée habituée des roseaux

Au hasard des gouttes de pluie...

Libellule à quatre taches en contrejour...

Ou encore la femelle d'Aeschne empereur - est-ce une impératrice ? - en train de pondre

Le mâle de la Libellule déprimée n'a pas eu le temps de se reproduire... victime de la femelle du Lézard des souches. Une habituée des bords de l'étang...

Vite capturé, vite avalé !

Et dire qu'au dépard, je pensais que la proie était trop grande pour elle...

Et pour finir, un passage de chevrette en fin de matinée, comme la cerise sur le gâteau, alors que je surveillais les premières Pies-grièches en train de s'installer ! Elle fuyait je ne sais quoi, mais paraissait très effrayée !

Elan, bond et réception ! Trois images. C'est tout !

Ramassée...

et hop ! - noter le bas-ventre... elle a un ou des petits -

Et elle a disparu !