Fruits, graines et migrateurs

Colchique dans les prés.... effectivement, c'est la fin de l'été ! Un signe du temps qui passe, si vite ! Les teintes s'enrichissent d'ors, mais aussi de grisailles, c'est l'automne arrivant.

Ouverte aux pollinisateurs

Matin et premiers rayons caressant les crêtes

Alpes bernoises en grisés de brume

Et teintes du soir avec la tour de Moron dans les nuages

Les baies ont mûri et s'offrent aux frugivores de passage: fauvettes, étourneaux, rougequeues et autres pouillots. Ils ont rapidement exploité les fruits noirs des cornouillers sanguins et se rabattent sur d'autres baies qu'ils savent riches en éléments nutritifs propres à leur donner l'énergie nécessaire à la migration, réserves de graisses vitales qu'ils brûlent en dépenses musculaires énormes. Il s'agit d'être prêts.

C'est l'occasion de rencontres intéressantes, d'observations diverses, même si la photo n'est pas toujours au rendez-vous.

Rougequeue noir mâle dans le feuillage de rouille

Les "gris" sont peut-être femelles ou jeunes de l'année ?

Pouillot véloce aux pattes noires, éternel bougillon !

L'étourneau sansonnet visiteur irrégulier - il préfère les vignes ! -

Jeunes et adultes mélangés, en plumage d'automne

Ils se gobergent - c'est joli comme verbe, non ? -

Une visiteuse rare et fort discrète, la Grive musicienne

D'autres sont avides de graines que la saison offre en abondance: épervières ou salsifis, chardons, tournesols et hélianthes... il y en a tant. Les tournesols du jardin sont hôtes des mésanges surtout, mais les pinsons, verdiers et chardonnerets sont visiteurs réguliers. Et même... oh surprise, le premier Pinson du Nord, visiteur hâtif et inattendu. Les comportements des mésanges sont multiples et variés, ainsi cette posture de domination que prend un mâle pour protéger SON tournesol !

Parachutes d'épervière

Charbonnière sur tournesol - ou sous tournesol -

Mâle en posture de domination, bec levé haut - notez la cravate noire large, alors que la femelle de la photo précédente n'en a qu'une étroite ! -

Et la surprise du premier Pinson du Nord

Le mâle aux épaules oranges, la tête est encore grisée par les plumes qui, par l'usure, révéleront pour le printemps le noir sous-jacent

Transition: un nuage de moucherons. Impressionnant !

Enfin, un passage rapide au bord du lac pour inaugurer mon nouveau téléobjectif... et rencontre avec des hôtes réguliers des ports, communs mais toujours intéressants, comme les inévitables cygnes et grèbes.

Son piqué me ravit, et il est si léger... - je parle du télé ! -

Grève huppé, un jeunet encore en pyjama, mais bientôt indépendant

Toujours impressionnant ! En vol...

Ou en portrait: le mâle, bec rouge-orange, tubercule frontal noir et gouttes d'eau. L'oeil narquois...